Serendipity Première

Pour vous emmener avec moi dans mes pérégrinations au bout du monde et partager mes humeurs, mes doutes, mes joies, mes surprises et mes éclats de rire et puis... vous donner des nouvelles, prendre des photos, partager mes gueules de bois... et caetera.

05 août 2005

Pemières photos... Les commentaires viendront après

le_choc_des_cultures

En plus de cet aperçu de Shanghai dont je vous révèlerai les subtilités un autre soir, laissez moi vous raconter ma première "typhoon alert" : non , non, vous ne rêvez pas il s'agit bien là d'une alerte au typhon!!!

Cet après-midi lorsqu'Olivier m'en a parlé pour la première fois (l'air un peu inquiet quand même) je me suis dit que ce n'était rien du tout. Les gens avaient l'air si calme qu'il ne pouvait en aucun cas s'agir d'une chose bien sérieuse.

Le vent n'a cessé de monter en intensité tout l'après-midi et je regardais ça d'un oeil distrait...Normal me direz-vous, j'étais en train de subir une divine manucure faite par Connie, tandis que Wendy s'occupait de mes pieds et m'apprenait à dire certaines choses en mandarin. Quoiqu'il ne soit, je ne m'inquiétais pas d'avantage ce soir sur le chemin du retour... (Au fait le premier qui me traite d'expat qui se la pète, je lui pète les dents d'accord... J'ai hésité au moins une journée avant de me faire ce petit soin, quand même. Mais maintenant je n'hésiterai plus. C'est divin. Pas cher. Et divin.)

C'est au moment de sortir pour dîner que les choses se sont gâtées. Alors que j'étais au téléphone avec Adeline qui habite la même ville, un peu plus à l'ouest seulement, elle s'exclame soudain devant les trombes d'eau qui s'abattent sur son quartier et la force du vent qui les fouette. Je regarde par la fenêtre et là, mystère, pas une goutte de pluie. Ce n'est que quelques minutes plus tard que j'ai pu comprendre ce dont elle parlait. Soudainement des torrents tombés du ciel et un vent balayant tout avec une force phénoménale... Pendant ce temps, une fenêtre se décroche non loin de la demeure d'Adeline et vient se fracasser contre une voiture garée devant chez elle,tandis que l'eau s'infiltre doucement par la fenêtre de son salon et que certaines rues comptent déjà dix centimètres d'eau.

Une heure plus tard, nous sommes en train de boire du vin, les rues sont déjà presque sèches et tout est calme. Seul le vent nous rappelle que l'alerte est maintenue jusqu'à la fin du week-end. (D'ailleurs la vie shanghaise, opportuniste, a même profuté du week-end pour faire un "Typhoon party" ce soir! No comment).

Je reste emerveillée devant la soudaineté du phénomène qui se reproduira d'ailleurs plusieurs fois dans la nuit, sereine dans ce grand appartement au premier étage où la climatisation fait plus de bruit que pluie et vent réunis. En revanche, je me demande quels seront les dégâts pour toutes les habitations fragiles qui bordent les trottoirs de certaines ruelles de Shanghai. Je verrai tout cela demain et je vous dirai.

http://celiaschneider.canalblog.com/albums/decouverte_de_shanghai__premiers_jours/index.html

Posté par Seren à 10:29 PM - En vacances ou en joie! - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire